Mieux comprendre le présent grâce au voyage dans le temps

14.06.2021
01/2021
  • Nouvelle parution

La pandémie de Covid-19 manifeste la vulnérabilité de notre civilisation. Résulte-t-elle d’un excès d’innovations factices? Le collectif manque d’anticorps pour contenir les infections de ses corps, de ses médias, de ses économies et de ses machines.

Bienvenue à bord. Es-tu bien installé, dans un siège à la fenêtre? On t’as déjà offert un verre? Je m’appelle Joël, et je suis ton maître de cabine. Je veux t’accompagner, susciter en toi de nouvelles questions, t’encourager à relier ce qui, autrement, se comporte comme un électron libre. Je veux briser notre arrogance, notre orgueil en matière d’innovation, décanter le conservatisme suisse, ouvrir quelques portes dans la salle d’attente du futur.

Nous pensons que beaucoup de choses changent actuellement. Mais rien ne dévoile mieux l’innovation factice de ces dernières années que la différence entre le premier iPhone et le dernier. Il n’y en a pas. Les innovations placebo ne redéfinissent pas le progrès, ne créent guère de nouveaux emplois pour la classe moyenne et n’amènent pas de nouveaux décideurs à la table des négociations.

Nous sommes prisonniers du présent.

Au lieu d’un esprit d’éveil, les personnalités politiques et les gestionnaires nous présentent de vieux avenirs familiers qui ont depuis longtemps disparu. Notre moteur en matière d’innovation se réduit-il à la transformation numérique? Les gagnants de l’ancien monde s’accrochent à leurs privilèges. Ils acceptent la dimension technologique mais pas la dimension culturelle de la transformation: pas de nouvelles unités de mesure, de nouvelles formes d’organisation, de nouveaux processus de décision, de nouveaux styles de leadership ni de vêtements.

Nous sommes coincés dans la salle d’attente du futur.

Mais aujourd’hui, les pauses pandémiques offrent de manière fortuite l’opportunité de repenser l’innovation. Un outil pour accomplir cette tâche est le voyage dans le temps. Grâce à lui, nous nous libérons du présent, nous entrons dans le passé pour en explorer les racines et découvrir la nécessité et l’impact des innovations pour l’avenir. Il n’est pas nécessaire d’enfiler une combinaison équipée de capteurs ou des lunettes VR encombrantes pour voyager dans le temps. Il suffit de sortir un livre de l’étagère et de plonger dans l’esprit de nos semblables.

Prêt à décoller? Prends «Antikörper» (anticorps) et nous allons survoler ensemble le présent, le passé et le futur. Assieds-toi, mets-toi à l’aise et profite de la liberté de penser. N’est-ce pas beaucoup plus important que la liberté de mouvement, la liberté de consommation?

Joël Luc Cachelin

Antikörper. Innovation neu denken

(Anticorps. Repenser l’innovation)

116 pages, broché

environ CHF 24.90 / € 24.90

ISBN 978-3-7272-6080-3

 

Disponible dans toutes les libraires ou chez

Tél. +41 31 300 66 77

Joël Luc Cachelin (*1981) est titulaire d’un doctorat en gestion d’entreprise de l’Université de Saint-Gall, a fondé en 2005 la Wissensfabrik, un groupe de réflexion sur la société numérique, et étudie l’histoire à Lucerne. Il conseille et accompagne les entreprises sur les questions relatives à l’avenir, et son cinquième livre est en cours de publication aux éditions Stämpfli.